PIERRE DESPATI

 

Seul l'annuaire montréalais de 1880 indique m. Despati comme propriétaire des Amers Merveilleux.  On trouve un Pierre Despatie (sic) quelques années avant, occupant différentes adresses et différents emplois (comme par exemple, réparateur de parapluies), mais impossible de savoir s'il s'agit du même homme.  Il disparaît complètement des annuaires après 1880.  L'information fournie par les annonces ci-dessous permet d'établir que le remède fut vendu au moins de 1878 à 1880.

 

Despati's Wonderful Bitters

Source: Starke’s Pocket Almanac, Advertiser and General Register, J. Starke, Montréal, 1879, p.39.

 

Source: Lovell’s Montreal Directory for 1880-81, John Lovell & Son, Montréal, 1880.

RETOUR