Charles E. Frosst & Co.

 

Historique

Charles Edward Frosst naquit le 27 décembre 1867 à Richmond en Virginie.  C'est en 1892 qu'il arriva au Canada en tant que représentant de la compagnie Henry K. Wampole & Co. de Philadelphie.  Il fit le tour du pays, ce qui lui a permis d'établir de précieux contacts avec le monde médical.

En 1899, avec quatre associés et un capital de 5000 $, il fonda la Charles E. Frosst & Co. à Montréal, où il jouissait d'une relation privilégiée avec le département de médecine de l'université McGill.  C’est dans un laboratoire de 2000 pieds carrés sur Lagauchetière que m. Frosst développa les produits qui devaient faire sa renommée, comme les cachets no. 217 en 1910 et les no. 222 l’année suivante.  Si au départ la compagnie fabriquait des produits courants et des médecines brevetées, elle se tourna graduellement vers la production de vitamines et d'hormones.

Frank W. Horner, de la compagnie du même nom, fut l'un des membres fondateurs de la Charles E. Frosst & Co.  Les fondateurs de la Ayerst, McKenna & Harrison ont aussi fait leurs débuts chez Frosst.

En 1927, le laboratoire déménagea dans un bâtiment de 40 000 pieds carrés au 3571 St-Antoine, et ses fils John et Charles jr. se joignirent à l’entreprise qui fut une pionnière de la médecine nucléaire dans les années 1940. 

M. Frosst prit sa retraite en 1943 et mourut en 1948 à l’âge de 81 ans.  Il est inhumé au cimetière du Mont-Royal.  La compagnie fut achetée en 1965 par Merck & Co. Inc du New Jersey pour devenir les Laboratoires Merck-Frosst, puis Merck-Frosst Canada en 1982.  La Charles E. Frosst & Co. est reconnue pour avoir été l'une des premières compagnies canadiennes à s'être impliqué dans la production pharmaceutique industrielle.

La compagnie est aussi connue pour ses calendriers publicitaires fourmillant de personnages bizarres ressemblant à des extraterrestres.

 

Sources:

Prominent People of the Province of Quebec in Professional, Social and Business Life, The Biographical Society of Canada Limited, Montréal, 1925.

COLLIN, Johanne & Denis Béliveau, Histoire de la pharmacie au Québec, Musée de la Pharmacie du Québec, Montréal, 1994, pp.253-254.

KEARNEY, Mark & Randy RAY, I Know the Name !, Dundurn Press, Toronto, 2002, pp. 88-89.

 

 

Bouteilles

RETOUR