CHARLES JACOBS

 

Historique

Charles Jacobs apparaît dans divers annuaires de l'Estrie dans les années 1860 et 1870, à Compton ou ses environs (on parle parfois de Richby, Hillhurst ou Brookville, qui semblent aujourd'hui disparus).  Il est clairement indiqué en tant que manufacturier du Jacob's Rheumatic Liquid.

Des documents du Bureau des Brevets indique qu'il aurait enregistré le nom de son produit le 26 juillet 1867 à Sherbrooke sous le numéro 587 .  Toujours est-il que le remède connut plusieurs distributeurs au Québec, dont le Dr. W.M. Keyes de Georgeville, la S.J. Foss & Co. de Sherbrooke, et la Lyman, Sons & Co. de Montréal.

Au cimetière de Ives Hill, près de Compton, se trouve la dépouille d'un Charles Jacobs (1806-1884) qui pourrait bien être le même homme.

 

Source : The journal of the Boards of Arts and Manufactures for Ontario, W. Chewett & Co., Toronto, 1867, vol. 7, sept. 1867, p. 234.

Merci à Martin Gagnon pour l'information.

 

 

Publicité

 

Jacobs' Rheumatic Liquid

Cette annonce apparaît dans le même quotidien au moins depuis le 8 mai 1863.

Source: The Eastern Townships Gazette and Shefford County Advertiser, Granby, 4 novembre 1864.

 

RETOUR