Historiques et publicités

Dr. J.O. Lambert

Historique

Joseph-Olivier Lambert est né le 14 février 1861 à Baie-du-Febvre.  Il s’établit éventuellement à St-Zéphirin de Courval, entre Drummondville et Nicolet, où il se maria et élabora son fameux Sirop Lambert, qu’il fit breveter en 1887.  En 1891, il fonda la compagnie Dr. J.O. Lambert Limitée.  À un certain moment, le Dr. Lambert établit sa famille à Notre-Dame de Stanbridge, situé au sud-est de St-Jean-sur-Richelieu aux abords de la rivière aux Brochets, où il mourut le 2 avril 1893, à l’âge de 32 ans.  La cause de son décès est inconnue, mais une épidémie de fièvre typhoïde ayant ravagé le secteur la même année permet de supposer qu’il aurait peut-être contracté la maladie en visitant ses patients.  Il fut enterré à l’ancien cimetière de Notre-Dame-des-Anges de Stanbridge, transformé en stationnement dans les années 1960 – l’épitaphe du Dr. Lambert n’existe donc plus.

En 1901, F. Boisvert, un membre de la belle-famille du Dr. Lambert, décida de reprendre en main la compagnie de ce dernier; ce sera le début de la commercialisation massive du Sirop Lambert.  Les annuaires de Montréal permettent de retracer la chronologie de la compagnie.  Elle apparaît pour la première fois dans le Lovell de 1903, sous le nom d’Institut Médical du Dr. J.O. Lambert, rue St-Denis, et où les consultations sont gratuites.  Les bureaux et le laboratoire se trouvent alors au 2119 Notre-Dame, qui deviendra le 541 Notre-Dame Ouest quelques années plus tard.

Vers 1906, les annuaires mentionnent la Compagnie Médicale Dr. J.O. Lambert.  Autour de 1910, la compagnie déménage au 396 St-Antoine, où elle demeurera jusqu’à la fin des années 1960.  Ce n’est que dans l’annuaire de 1916 que la firme prend l’appellation définitive de Dr. J.O. Lambert Limitée, et elle continuera d’apparaître sous ce nom jusqu’en 1971.  Peu après, la famille Boisvert, qui était demeurée propriétaire de la compagnie, la vendit à la E.R. Squibb & Sons Ltd (aujourd’hui Bristol-Myers Squibb Canada), une grande entreprise pharmaceutique.

Le Sirop Lambert aurait peut-être sombré dans l’oubli si, en 1980, m. Rolland St-Charles n’eut pas pris l’initiative de racheter la compagnie Dr. J.O. Lambert, qui est depuis installée à Boucherville.  On doit à m. St-Charles d’être resté fidèle au style de l’emballage, qui conserve encore certains éléments d’origine (voir la photo de la bouteille moderne ici).

Sources :
Annuaires Lovell de Montréal.
Sirop Lambert, en ligne < http://www.siroplambert.com/histoire.php >, page consultée le 8 juillet 2013. (Photos & chronologie)
Musée McCord, 10 juin 2013.
GENDREAULT, Ginette S., Le Sirop Lambert, dans Notre-Dame de Stanbridge, en ligne < http://www.notredamedestanbridge.qc.ca/index.php/notre-dame/historique/capsules-de-notre-histoire/25-le-sirop-lambert >, page consultée le 5 mars 2015.

Liste des bouteilles

MÉDICAMENTS BREVETÉS

Publicités

La Compagnie Médicale du Dr. Lambert au 2119 Notre-Dame, vers 1904.

Source : Bibliothèque et Archives Nationales du Québec, en ligne < http://bibnum2.banq.qc.ca/bna/massic/ml2045.htm >, page consultée le 10 juin 2013.

Sirop Lambert

Source : Journal inconnu, 14 novembre 1914.

Source: La Presse, 2 mai 2009 (Reproduction d’une page du journal de ca. 1918)

Source: Almanach Rolland Agricole, Commercial et des Familles, J.B. Rolland & Fils, Montréal, 1915.

Source: Almanach Rolland Agricole, Commercial et des Familles, J.B. Rolland & Fils, Montréal, 1917.

Source: Almanach Rolland Agricole, Commercial et des Familles, J.B. Rolland & Fils, Montréal, 1920.

Source : Le Messager du Très Saint Sacrement, Les Pères du Saint Sacrement, Montréal, Vol. 25, No. 5, mai 1922.

Gastronal

Buvards

Les buvards indiquant le nombre de bouteilles vendues semblent dater des années 1930 ou 1940, et on les trouve avec des chiffres de vente qui varient.

Cahier d’écolier publicitaire de Sirop Lambert (ca.1935-1940)

Épreuve d’impression d’un emballage de Sirop Lambert, ca. 1912 (Bureau des Brevets). Le véritable emballage aurait été rouge et bleu.