ALPHONSE MARTINEAU

 

Coqueluchine

Source: Le Citoyen, 3 février 1897.

 

RETOUR